Le SMS marketing risque de provoquer sa perte
La réussite des premières campagnes de messages sur mobile ressemble beaucoup aux débuts de l’e-mailing, aujourd’hui elles sont très réglementées.

L’opération a été lancée avec I Base, qui possède un fichier de 1,3 million de SMS, renseignés par centres d’intérêt. De son côté, Salomon utilise pour ses annonces les 10 000 numéros de téléphones de la base de Mobile & Permission, filiale d’Orange. « Notre taux de retour est 3 à 4 fois plus élevé que celui d’une campagne par courrier postal », se félicite aussi Yvan Thevenin, directeur de la communication du fabricant d’équipements de montagne et de glisse.